Locotracteur Crochat Série 501-700

Les bogies moteurs

Pour ne pas déroger à mes habitudes, et compte tenu de sa très grande qualité, l'utilisation d'un motoréducteur Faulhaber 2020b comme moteur s'imposait d'elle-même. Et ce d'autant plus qu'il ne manque pas de place dans la caisse.

Souhaitant avoir un engin avec les deux bogies réellement moteurs, plusieurs solutions s'offraient. La solution qui vient la première à l'esprit est l'utilisation de deux bogies moteurs identiques. En dépit de ses avantages apparents, cette solution souffre cependant également d'un grand défaut : Comme les deux moteurs ne tournent jamais à la même vitesse, il s'en suit automatiquement qu'un des bogies se met à patiner, avec immédiatement une perte d'adhérence globale ruinant tout intérêt des deux bogies moteur. La seconde solution consistant à n'utiliser qu'un seul moteur disposé dans la caisse et relié aux deux bogies par des axes à cardans n'était pas recevable en ce que le moteur n'aurait alors pu prendre position qu'au centre compte tenu de la dimension des cardans et aurait été alors totalement visible par les ouvertures. La solution finalement retenue a été d'installer un seul moteur sur un des bogies et de relier les deux bogies par un axe à cardans unique. Les deux bogies étant strictement identiques, cette façon de procéder permet également de pouvoir utiliser deux moteurs. L'expérience a montré que cela n'est aucunement nécessaire compte tenu de la capacité de traction obtenue déjà avec un seul moteur !

Pour une prise de courant optimale, mais également pour maximiser l'adhérence, une suspension est quasiment indispensable. La suspension trois points, consistant à concevoir l'ensemble du châssis comme une structure déformable isostatique (ce que les modélistes anglais nomment flexichas), répond parfaitement à cet objectif.

Les dimensions relativement réduites des bogies (comparativement à des bogies en Om) ont conduit à une conception compacte permise par l'utilisation de roues de chant en second étage de réduction. Compte tenu de la place disponible, un module de 0,3 s'est imposé pour l'ensemble de la pignonnerie nécessitant un grand soin dans la fabrication des engrenages et beaucoup de rigueur au niveau des entraxes. La liaison entre les deux bogies s'effectue au niveau de l'étage intermédiaire de réduction.

Bogies moteurs

Les châssis des deux bogies identiques sont constitués de deux pièces fraisées en laiton, articulées l'une par rapport à l'autre. Un seul des bogies porte le moteur unique.

Bogies moteurs

Bogies moteurs

L'arbre tertiaire de transmission qui attaque les deux roues de chant passe au travers du pivot d'articulation.

 

Bogies moteurs

Bogies moteurs

Compte tenu du fait qu'il est aujourd'hui possible de trouver des roulements à billes à des prix tout à fait abordables dans des diamètres de 1 à 2 mm, tous les axes sont montés sur roulement, aussi bien pour les essieux que pour les axes intermédiaires. A titre d'illustration la photo ci-dessous présente un roulement de 1,5 mm malencontreusement "explosé" lors de la mise en place...

Bogies moteurs

Les engrenages ont été taillés à la fraiseuse sur diviseurs avec des fraises module.

Du fait de la position de la denture, les roues de chant ne peuvent être réalisées en une seule pièce et le moyeu doit être réalisé séparément. Les deux pièces sont ensuite assemblées par soudure en utilisant un petit montage pour garantir un bon positionnement des deux pièces lors de la soudure.

Bogies moteurs

Bogies moteurs

 

Les réalisations

 

Locotracteur BA 14

Locomotive 020 Classe B du Darjeeling Hymalayan Railway

Autorail OC2

Autorail Billard A150D1

Locotracteur Crochat n°11

Frigo du cardinal

Locotracteur BB Crochat

  • Construction de la caisse
  • Construction des bogies
  • Fabrication des cardans
  • Montage des bogies
  • Premiers essais
  • Finitions
  • Retour Accueil
    Contact
    Liens